Le socialisme des intellectuels

Le socialisme des intellectuels
Le socialisme des intellectuels
Auteur : MAKHAÏSKI Jan Waclav
Titre : Le socialisme des intellectuels
Disponibilité : En Stock
Prix : 10,00€
Qté :  

Le socialisme des intellectuels - Jan Waclav Makhaïski

 

Jan Waclav Makhaïski est né en 1866 en Pologne, alors partie intégrante de l'empire russe. Emprisonné, puis déporté en Sibérie de 1891 à 1902, il s'évade et s'installe à Genève. Après un bref retour en Russie en 1906, il y revient définitivement en 1917 et meurt à Moscou en 1926.

Alexandre Skirda, le présentateur et traducteur de l'ouvrage, est un historien spécialiste du mouvement révolutionnaire russe. II est l'auteur, dans la même collection, de Nestor Makhno, le cosaque libertaire et des Anarchistes russes, les soviets et la révolution de 1917.

 

Penseur polonais écrivant en russe, Jan Waclav Makhaïski, fréquenta longuement, à la fin du XIX siècle, les milieux révolutionnaires russes et internationaux, en particulier au cours de ses années d'exil en Sibérie. À la suite d'une réflexion approfondie sur les classiques du marxisme, il aboutit à une conclusion extrême.

Pour lui, l'idéologie socialiste dissimule, en fait, les intérêts d'une nouvelle classe ascendante : les travailleurs intellectuels. Ces « capitalistes du savoir » utilisent leurs compétences dans la direction et la gestion du système dominant pour séduire les prolétaires, afin d'évincer les anciens possédants, « capitalistes de l'avoir », non pour détruire le capitalisme, mais pour l'aménager au mieux de leurs intérêts. Dans cette nouvelle perspective de la lutte de classes, le clivage historique et idéologique ne se situe plus entre bourgeoisie et prolétariat, mais entre dirigeants et exécutants. Une analyse partagée par plusieurs théoriciens contemporains de Makhaïski, ou qui lui succéderont.

Ce livre permet de mieux comprendre l'évolution des socialistes et des gauchistes soixante-huitards, hier détracteurs du capitalisme au nom du prolétariat et de l'avenir d'une société radieuse, aujourd'hui partenaires conciliants au nom du bien public, tout cela pour sauvegarder leur place-charnière dans le système.

L'expérience historique, avec l'échec du projet d'émancipation du mouvement ouvrier au XX
siècle, illustre de manière saisissante la thèse de Makhaïski. Celle-ci prend forme sous nos yeux à travers divers textes publiés de 1898 à 1918.

 

ISBN 978-2-8462100-6-5
Format 15 x 23 - 332 pages - 500g.

Écrire un avis

Évaluation : Mauvais Bon
Saisir le code ci-dessous :

Etiquettes :